Foliosophy

C'est un ensemble de "folios", de feuillets sur des thèmes divers, parce que la philosophie est soluble dans les sciences, la politique et les arts, parce qu'il n'y a pas de petits sujets, parce que l'interrogation et l'étonnement sont au coeur de l'humain, et pour que les philosophes deviennent accessibles à tous, pour que savoir et sagesse cheminent ensemble.

Foliosophy aspire à être un carrefour philosophique : votre participation est bienvenue, souhaitée, désirée : posez des questions, faites des propositions, envoyez vos folios ! mc@foliosophy.com

Marie-Claude Sawerschel

Comme tout le monde, j'ai fait de la philo depuis toujours, sans le savoir, avant de deviner ce qu’elle pouvait être et avant de l’étudier. D’aussi loin que je me souvienne... 6 ans : élaboration d'expériences pour savoir si la sensation que ma soeur éprouve en regardant un objet de couleur bleue correspond bien à la sensation que me donne le bleu quand je le regarde. La question est encore ouverte, il faut l’avouer. Nietzsche, Freud, Kazantzaki à l’adolescence. Et les existentialistes, aussi, enseignés par un curé intégriste qui aurait préféré qu’ils n’aient jamais existé. Les détracteurs peuvent être les meilleurs vulgarisateurs ! Puis études de philosophie (Enfin !) à l’Université de Genève Un mémoire sous la direction de Jacques Bouveresse : un grand moment. De la logique avec Kevin Mulligan, plus tard. Et la philosophie toujours et partout, ensuite, dans la littérature, l’administration, le management, le sport, la vie. Envie d’y revenir essentiellement, enfin, pour favoriser le dialogue entre les savoirs, comprendre ce que nous faisons là, se demander ce qu’est ce “là”, réconcilier l’esprit et le corps, l’espace et la pensée et penser avec vous. 

Et Spinoza, pour toujours et à jamais.